19*, 20 & 21 mars 2019
Paris  ι  Porte de Versailles  ι  Pavillon 4.2
* à partir de 14h00
Exposition  ι  Conférences  ι  Ateliers
DOCUMATION & DATA INTELLIGENCE FORUM
PRÉSENTATION & ESPACE EXPOSANT EXPOSANTS & PARTENAIRES CONFÉRENCES & ATELIERS BADGE &
ESPACE VISITEUR
INFOS PRATIQUES & CONTACT ACTUALITÉS & COMMUNIQUÉS
INFORMATION 4.0 – UNE RÉPONSE AUX BESOINS DE L’INDUSTRIE 4.0

Information 4.0 à Documation 2017

Une journée complète de conférences et de panels est consacrée au thème, avec des penseurs clés de l'industrie abordant le sujet de leur point de vue. À Documation, l'accent est mis sur la manière dont l'information 4.0 peut être pratiquée et sur la façon dont les outils évoluent pour répondre aux besoins informatifs de l'industrie 4.0. Il constitue un excellent point d'entrée pour les personnes souhaitant en savoir plus sur ce développement qui sera bientôt une activité centrale pour les professionnels de l'information que nous sommes.

    WORKSHOPS JEUDI 30 MARS SALLE ATELIER 5

  • Information 4.0 : Etat de l’Art, TECH ADVANTAGE, 9h30-10h15 
    Présentation de la réflexion en cours, définition des concepts de base, échanges avec des participants autour de ces concepts.
  • Les valeurs de la prise de décision humaine, MAGELLAN AVIATIONS SYSTEMS, 10h30-11h15 
    À l’ère de l’intelligence artificielle, comment redonner à l'homme la valeur unique qu'il apporte en termes de gestion d’informations ? Que sommes-nous prêts à automatiser ? Dans quelles situations l’humain apporte une valeur ajoutée par rapport à la machine ? Décider d'appliquer une mise à jour, réfléchir à la pertinence d'une modification : rien ne remplace le consentement entre collaborateurs.
  • Livraison dynamique - composante essentielle de l’Industrie 4.0, ANTIDOT SAS, 11h30-12h15 
    Le Dynamic Delivery composant essentiel de l’Industrie 4.0. Le Dynamic Content Delivery réinvente la façon de chercher, lire, naviguer et interagir avec la documentation technique. Il rend obsolète les manuels papier et les PDF en apportant à chaque utilisateur l’information contextuelle dont il a besoin. Alors que l’industrie devient elle-même dynamique et les produits hautement configurables, il apporte une réponse à la diffusion des connaissances.
  • Table Ronde: L’archivage et l’accès à l’information à long terme dans l’Information 4.0, ADOBE TECHNICAL COMMUNICATION, 12h30-13h15 
    L'industrie 4.0 implique un monde où l'information est dématérialisée, et souvent dans des formats non-lisibles aux êtres humains. Un panneau tiré du monde de l'archivage va interagir avec les experts d'Adobe pour explorer comment assurer la pérennisation et la disponibilité d'information sur le long terme, pour l'archivage ainsi que la traçabilité.
  • Industrie 4.0 : une opportunité pour un contenu plus intelligent ?, IXIASOFT, 13h30-14h15
    Quelles seront les spécificités de la gestion documentaire dans un univers où les dispositifs sont interconnectés ? Le contenu doit être capable de passer facilement de plateformes en dispositifs et de s’adapter aux caractéristiques de chaque contexte d'utilisateur. Découvrez comment utiliser DITA pour faire une réelle coopération dans l’entreprise, bien au-delà des outillages et des formats.
  • L’information hybride et trans-Imédias dans le monde de l’Industrie 4.0, ADOBE TECHNICAL COMMUNICATION, 14h30-15h15 
    L'information hybride, entre humains et machines, est aussi une communication trans-médias. Elle présente, donc, des forts challenges de complexité. Ray Gallon va faire un entretien avec Stefan Gentz et Saibal Bhattacharjee d'Adobe pour explorer ce que ça implique et le regard qu'Adobe peut avoir pour son impacte sur le marché. La séance sera interactif avec participation du public.
  • Quelle stratégie pour l’Information 4.0?, TECH ADVANTAGE, 15h30-16h15
    Avec la 4ème révolution industrielle, l’expérience utilisateur change, et nos contenus aussi se transforment. A un volume croissant de données, s’ajoute la multiplicité des formats et canaux de communication, dans un contexte de changements rapides et imprévisibles. Ces changements requièrent une nouvelle stratégie, basée sur l’intelligence collective et les apports de l’intelligence artificielle.
  • Table Ronde: L'Information 4.0 impacte t-elle la responsabilité générale en termes de création et de contenus ?, TECH ADVANTAGE, 16h30-17h15
    Quelle est la notion de la validité dans le cadre de l'information 4.0? Quel sera l'étendue de notre responsabilité en tant que créateurs d'information? Engloberait-ellle l'information générée spontanément par des robots? Ethique et Information 4.0: serons-nous impliqués, ou perdrons-nous la main?

Ces conférences sont un lieu de rencontre pour l'échange d'idées qui alimenteront notre prochain événement majeur à Utrecht en mai prochain, où nous espérons accomplir un grand pas en avant concernant l’Information 4.0.


Industrie 4.0 – un défie industriel bien entamé

L'Industrie 4.0 est l'un des projets clés de la stratégie concernant les hautes technologies du gouvernement allemand, qui encourage la révolution numérique des industries. Le concept a été mis en évidence pour la première fois lors la foire de Hanovre (salon de la technologie industrielle) de 2011. En 2013, un rapport décrivant le concept a été présenté par un groupe de travail transdisciplinaire à la foire de Hanovre.
En France, les sociétés comme Fives, Schneider Electric, Dassault Systèmes, Airbus Group, Bosch Rexroth [archive], SNCF, sont très impliquées dans le développement de l'usine 4.0. En juillet 2015, l'Alliance Industrie du Futur a été créée à l'initiative de 11 organisations professionnelles de l’industrie et du numérique, établissements académiques (Arts & Métiers ParisTech, Institut Mines-Télécom) et technologiques (CEA, CETIM) afin de fédérer les initiatives de modernisation et de transformation de l'industrie en France.

Le concept d’Industrie 4.0 correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production : l’objectif est la mise en place d’usines dites « intelligentes » (« smart factories ») capables d’une plus grande adaptabilité dans la production et d’une allocation plus efficace des ressources, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle révolution industrielle. Ses bases technologiques sont l'Internet des objets et les systèmes cyber-physiques.


Principes sous-jacents

Il existe 4 principes de base sous-jacents à la notion d’Industrie 4.0. Ces principes soutiennent les entreprises dans l'identification et la mise en œuvre des scénarios de l'industrie 4.0.


  • Interopérabilité: Capacité des machines, des appareils, des capteurs et des personnes à se connecter et à communiquer entre elles via l'Internet des objets (IoT) ou l'Internet des gens (IoP).
  • Transparence de l'information: La capacité des systèmes d'information à créer une copie virtuelle du monde physique en enrichissant les modèles d'installations numériques avec des données de capteurs. Cela nécessite l'agrégation de données de capteur brutes à des informations de contexte de valeur supérieure.
  • Assistance technique: Tout d'abord, la capacité des systèmes d'assistance à soutenir les humains en agrégeant et en visualisant l'information de façon compréhensible pour prendre des décisions éclairées et résoudre rapidement des problèmes urgents. Deuxièmement, la capacité des systèmes physiques cybernétiques de soutenir physiquement les humains en menant une série de tâches désagréable, trop épuisant ou dangereux pour leurs collègues humains.
  • Décisions décentralisées: capacité des systèmes physiques cybernétiques à prendre des décisions par eux-mêmes et à exécuter leurs tâches aussi autonomement que possible. Seules les exceptions, les interférences ou les objectifs contradictoires sont des tâches déléguées à un niveau supérieur.

(Article en anglais: https://en.wikipedia.org/wiki/Industry_4.0)
Industrie 4.0 semble beaucoup traiter de l’Internet des objets (IoT), mais pour nous, cela dépassera de loin la simple notion de votre réfrigérateur qui prendra la decision d’acheter du lait. C’est un réseaux complexe de réseaux soutenu par l’intelligence artificielle (AI), dans lesquels les objets prendront des decisions de manière autonome.
Le sujet de l’Industrie 4.0 évolue rapidement, poussé par des grandes motivations industrielles. De notre point de vue, dans l’industrie de l’information, ces motivatios tendront à ignorer le composant informationnel. Pour cette raison nous conduisons une réflexion depuis le printemps 2016 pour sensibiliser notre propre industrie à propos des impacts et changements à venir et le rôle que nous devrons jouer.

En résumé, pour nous, l’information est un produit le plus important de l’industrie 4.0.


Qu’est-ce que l’Information 4.0 ?

L’Information 4.0, comme élément informationnel dans l’industrie 4.0, a les caractéristiques suivantes: 

  • Moléculaire - pas de documents, seulement des molécules d'information
  • Dynamique - mise à jour continue
  • Offert plutôt que livré
  • Ubiquitous - en ligne, consultable et consultable
  • Spontané - déclenché par des contextes
  • Profilé automatiquement

La clé pour comprendre ce que cela signifie est la notion d'information moléculaire. Il définit un bloc autonome fondamental d'information avec un but, une notion ou une idée et en réponse à un vecteur d'état. Le vecteur d'état est défini par Intel comme une collection d'états de contexte - Des informations décrivant le contexte actuel de l'utilisateur qui doivent être collectées et utilisées rapidement, car elles évoluent et évoluent rapidement. Le vecteur d'état est alors un instantané du contexte d'un utilisateur.
Les molécules d'information sont autosuffisantes. Ils sont capables d'être assemblés en composés qui ont un niveau de stabilité en réponse à un vecteur d'état particulier. La stabilité ne signifie pas statique. En réponse à un contexte spontané, un composé peut être volatil. Ainsi, les composés sont un assemblage de molécules en réponse à un contexte. La relation ou le lien entre les molécules dans un composé est la clé pour comprendre comment nous devrons concevoir l'information à l'avenir. Cette relation est déterminée par un vecteur d'état et établie spontanément. La syntaxe de cette relation est l'un des domaines sur lesquels nous devrons travailler.

Article à consulter :
http://www.mckinsey.com/business-functions/digital-mckinsey/our-insights/where-machines-could-replace-humans-and-where-they-cant-yet
http://www.snom.mb.tu-dortmund.de/cms/de/forschung/Arbeitsberichte/Design-Principles-for-Industrie-4_0-Scenarios.pdf

contacts
info publicité, sponsoring, location de fichier
mentions légales
menu rapide
exposants
conférences
opérations spéciales
actualités
communiqués